Publié dans Poésie

Le temps du voyage

Prends le temps

du voyage

Contemple

le paysage

Longe

de ton regard

le rivage

du fleuve

Repère

ce sentier

qui s’échappe

entre

les feuillages

Ne sois pas

trop pressée

de descendre

Prête attention

au ciel

qui change

pendant que tu avances

Ta destination est certaine

depuis longtemps

prévisible

mais ta subtile

rencontre

avec le météore

d’une brindille d’or

qui crépite

à la vitre

est Providence

Ne t’aveugle pas

dans ton impatience

On ne gagne rien

à aller trop vite

Ne conquiers pas

ce qui t’est déjà promis

Mais savoure

le soleil

que te sert

le jour

entre

les points

de départ

et d’arrivée

C’est le dessin

du tracé

que quelqu’un d’autre

pourra suivre

qui importe

le désir

plutôt

que le dessein

la beauté

des courbes

fines

presque

en pointillés

plutôt

que le vrai

trait épais

Amuse-toi

à te perdre

à rêver

que tu disparais

en laissant

ça et là

quelques

indices

points

de suspension

d’une phrase

qui se devine

Prends le temps

du chemin

Prends le chemin

du temps

pour que tu puisses

plus tard

quand la nostalgie

te tiendra

compagnie

le faire

doucement

à rebours

jusqu’à l’instant

unique

où Tout

commence

Géraldine Andrée