Publié dans Non classé

L’encre du temps

On dit que le temps guérit les maux.

Pour moi, c’est l’encre qui soigne ma douleur, cette encre qui s’écoule et se répand comme un baume dans la lumière.

L’encre est mon temps, ma rivière.

Elle me porte d’une rive à l’autre sur la page. Les mots sont mes pierres de gué.

Bientôt, je cesse de boiter, je sautille au rythme des étincelles de ma plume dans le soleil.

Je parle moins de ma tristesse, j’ose écrire Bonheur avec une majuscule, les éventualités deviennent possibles et la peur de l’inconnu me fait rêver.

Dans le reflet de chaque goutte déposée, je me reconnais telle que je suis.

Aujourd’hui, je dis que le rythme tranquille de l’écriture qui glisse là, tout au bord de ma vie, me guérit de ma volonté de vouloir diriger le tracé du flot de ma destinée.

Je me laisse emporter vers le mot prochain

et c’est la Vie qui s’écrit en moi.

Géraldine Andrée

Auteur :

Ecrivaine, poétesse, biographe, veilleuse et éveilleuse de Vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s