La biographie thématique

Écrire sur soi, c’est voyager autour de son propre centre comme si l’on était à la fois l’astre et l’orbite.
« Et si écrire, c’était tout simplement ne plus taire cette âme en soi ? » François Cheng

La biographie thématique

On a tendance à croire qu’une biographie est forcément chronologique.

C’est, en effet, l’ordre traditionnel du récit de vie.

L’être humain a tendance à relater ce qu’il accomplit dans le temps, à mesurer toutes les étapes qu’il a franchies depuis sa naissance, à compter ce qu’il a « fait ».

Ce principe est inhérent à la conception occidentale de l’existence, très contrôlante.

Et pourtant, on peut envisager la biographie sous un angle différent : l’angle thématique.

Le livre de vie se compose ainsi de différents chapitres regroupés par sujet, émotion, sensation, valeur profonde, goût intrinsèque.

On peut consacrer, par exemple, telle page à un regard, un visage, un jardin, une maison.

Ainsi, les souvenirs au lieu d’être juxtaposés, se rencontrent, se croisent, s’entrelacent. Un motif développe le motif précédent et la biographie, quitte la direction linéaire, pour se faire boucle. Le client se sent entouré par ses propres mots venus du lieu intime de sa mémoire.

Voici quelques exemples de thèmes biographiques

  • Les différentes maisons où j’ai vécu
  • Mes jeux d’enfance
  • Les vêtements que je portais
  • Les séjours chez mes grands-parents
  • Les longues journées d’été
  • Mes parfums préférés
  • Les Noëls d’autrefois
  • Mes chagrins
  • Mes amitiés
  • Mes capacités

La liste est, bien sûr, extensible et illimitée.

Les bienfaits d’une telle démarche :

On découvre, de thème en thème, ce que notre mémoire nous cache. On se familiarise avec un passé gardé jusque là secret, mystérieux. On en apprend plus, et avec surprise, sur sa vie que l’on croyait connaître. Et surtout, on assiste davantage à la révélation de son être car on met moins l’accent sur ce que l’on fait pour prêter davantage attention à qui l’on est. Écrire, en effet, que l’on aime le parfum du tilleul sous la pluie nous définit dans notre dimension profondément personnelle. On cesse de se réduire à un nom, un prénom, une date de naissance, une famille et un parcours scolaire. L’héritage que l’on lègue à ses proches est alors riche de notre part immatérielle, celle que l’on laissera après notre parcours sur cette terre. Ne se souvient-on pas davantage du sourire de son grand-père que de ses éventuels diplômes ? On lâche prise sur le fil directeur de son récit pour mieux se laisser porter par celui-ci, et donc par la Vie elle-même.

La biographie thématique peut être un choix conscient tout comme elle peut s’affirmer librement au fur et à mesure des entretiens.

Dans ce cas, je conseille à mon client de tenir avant l’entretien une sorte de bullet-journal où il consignera sous forme de listes ou de notes rapides ses sujets préférés et leurs sous-thèmes. Ce travail peut être préalablement intégré dans une forme artistique (par dessins, cercles de couleur différente, flèches brillantes). La mise en lien des souvenirs n’en sera que plus évocatrice.

Géraldine Andrée