L’autobiographie thérapeutique

Certains clients me demandent si l’autobiographie est thérapeutique.

À cette question, je réponds :

Oui !

Si je ne suis pas psychologue, je vous expose néanmoins les cinq raisons qui donnent une dimension thérapeutique à l’autobiographie :

  • Quand vous écrivez votre biographie, vous revisitez votre passé. Certains traumatismes ou certains événements désagréables peuvent donc resurgir. L’écriture est un moyen non seulement de les accepter tels qu’ils sont, mais aussi de vous libérer de leur emprise. En effet, tout ce qui n’est pas formulé clairement dans la psyché conserve son pouvoir sur le Moi, l’empêchant pleinement de vivre l’instant présent. Par les mots, vous vous libérez du maléfice de l’indicible.
  • Écrire votre biographie, c’est vous préserver de l’oubli. Or, on sait, en psychologie, que rien n’est oublié. L’inconscient enregistre tout et tout ce qui rentre en conflit avec votre Moi est refoulé. En entreprenant le projet d’écrire votre vie, vous permettez à ce refoulé de remonter des profondeurs et d’apparaître au grand jour, ce qui sera salvateur pour votre futur.
  • L’écriture de votre biographie modifie votre regard, votre perception sur le passé. Vous voyez votre vie sous une autre perspective. Enfin, vous devenez conscient de vos schémas récurrents, de vos cycles de répétition et vous pouvez atteindre, par le récit, l’événement initial qui a provoqué ces patterns. C’est pour cette raison que j’assiste à une métamorphose du client au fur et à mesure que nous avançons dans l’œuvre de sa vie. Il y a une étincelle supplémentaire dans le regard, une parole plus vive ou, au contraire, un apaisement dans les gestes et les attitudes. Mme X a un bien beau collier tout neuf à son cou à la huitième séance… L’écriture de sa vie lui a fait prendre conscience qu’elle ne se gâtait pas assez et qu’il était temps, désormais, qu’elle s’accordât toute son attention…
  • Une fois que la douleur est écrite, elle est à l’extérieur de vous. Elle est comme confiée à quelque chose de plus grand que vous, une Puissance Supérieure représentée par l’espace de la page. Vous avez su l’extirper de votre être, l’exorciser et vous découvrez que le monde ne s’en est pas trouvé bouleversé. Le temps continue son cours, mais vous, vous vivez plus légèrement car le silence de votre douleur ne vous hante plus. Vous voguez comme une plume sur le passage de votre existence.
  • Écrire une biographie, c’est écrire sa vie dans un double sens, en réalisant une œuvre, certes, mais aussi en étant l’auteur de l’avenir que l’on souhaite le meilleur pour soi. Assurément, les mots nous y aident. On cesse d’être victime pour se réapproprier son libre arbitre, son pouvoir d’agir. Le livre de vie devient cette preuve suprême qui témoigne de notre force de résilience :
    -Regarde tout ce que tu as vécu ! Tu es riche de toutes ces épreuves que tu as traversées et tu es là, bien présent, bien vivant ! Tu as encore de belles choses à découvrir et à noter !

Je souhaite que vienne pour vous le moment où vous formulerez cette réflexion à vous-même.
On ne peut séparer l’écriture de la thérapie, le livre de la pulsion de Vie, l’utilisation du cahier du besoin intime de guérir. C’est pourquoi des séances chez un thérapeute pourront s’avérer un bon complément à cette initiative personnelle qu’est l’écriture autobiographique.

Géraldine Andrée

Photo de Jackson David

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s