Publié dans Journal de la lumière, Journal de nuages, Le cahier de la vie

Il reste peu d’encre

Il reste
peu d’encre
c’est sûr
mais suffisamment

je pense
pour laisser
une trace
du chant

d’or
du poêle
qui attend
depuis la saison

de la mémoire
de s’allumer
sur la page
blanche

comme
les aubes
hivernales
de l’enfance

Géraldine Andrée

Auteur :

Ecrivaine, poétesse, biographe, veilleuse et éveilleuse de Vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s