Publié dans Grapho-thérapie, Journal de silence, Le journal des confins, Poésie

L’embouchure

Je sais
l’embouchure bleue
de l’encre
qui se jette

dans l’océan
blanc
de la page
où se déploient

à fleur
de silence
les vagues
de ces phrases

que l’on reçoit
sans chercher
à les saisir
vraiment

Géraldine Andrée

Auteur :

Ecrivaine, poétesse, biographe, veilleuse et éveilleuse de Vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s