Publié dans Journal de la lumière, Journal de silence, Poésie

Confidence

Certains soirs,
lorsque la vie
m’est peine,
je confie

mon âme
à un poème
qui se confie
à mon âme

et même
si personne
ne le sait,
ce silence

qui tremble
dans la flamme
d’une bougie
en témoigne.

Géraldine Andrée

Auteur :

Ecrivaine, poétesse, biographe, veilleuse et éveilleuse de Vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s