Publié dans Art-thérapie, Journal de mon jardin, musique, peinture, Poésie, Poésie-thérapie

La fontaine ressuscitée

Hélas !
La fontaine est sèche,
depuis le temps
que le jardin est fermé !

Elle n’est plus
que pierres empilées
sous lesquelles
grouillent

des fourmis
rouges
qui transportent
des brindilles !

La prière
de mon cœur
n’a pas la force
nécessaire

pour faire jaillir
son eau
dans la lumière.
Alors, avec mon crayon,

je trace
d’un trait
le contour
de sa vasque

et en guise
de jet,
je compose
un svelte

poème
qui tombe
dans le cercle
puis s’élance

vers le ciel
blanc
du papier.
Voilà.

J’ai ressuscité
dans le plus grand
silence
le chant

de la fontaine
oubliée.

Géraldine Andrée

Publié dans Journal de mon jardin, peinture

Le jardin solitaire

On a fermé la grille.
Le jardin se retrouve seul.
Aucun pas ne pousse les feuilles
qui vont au gré du vent.

Les fleurs laissent choir
sur l’herbe brune
des pétales roux
que personne ne peut voir.

Pourtant, hier encore,
des jeunes filles en short
sirotaient à la paille
le lait des jours.

Et les parasols
donnaient à l’ombre
un contour
d’or.

L’arrosoir débordait
de la pluie des orages
dans laquelle un insecte
baignait ses ailes

et que l’on versait plus tard
sur les roses
rougies par le soleil
du mois d’août.

Mais aujourd’hui,
le jardin est seul.
Aucun promeneur
n’en franchit le seuil.

Si je prends ma plume,
ce soir,
c’est pour faire présent
au jardin

de la mésange
qui se cache
quelque part
dans mon souvenir

et parce que j’ai bon espoir
que ce poème
fasse renaître
en quelques

strophes
toutes les feuilles
qui entourent
son chant.

Géraldine Andrée

Publié dans peinture, Poésie

Chemin

Quand le poème que j’écris
est devenu chemin,
je m’efface.
Je laisse la place
à la trace
de l’autre.

Tableau : Samoukan Assaad.

Samoukan Assaad, peintre syrien résidant à Lattaquié, donne formes, couleurs, souffles et visages à l’Invisible que seuls nos yeux intérieurs peuvent voir. Les peintures de Samoukan Assaad nous regardent où que l’on soit. Et elles nous guident vers cette éternité où la terre prend chair.

https://fr.artquid.com/seller/arquid.comsamoukan/about

https://www.maycreations.eu/pages/artistes-en-mouvement/page-3-1-1-1-1.html

Poème : Géraldine Andrée