Une fois
que la pluie
cesse

j’élis
entre
toutes

une seule
goutte
qui luit

tremble
vacille
puis se brise

dans son silence
ne laissant
sur un caillou

blanc
que quelques
étincelles

vite
évanouies
au soleil

De la goutte
qui se balance
entre

le regard
et l’absence
il ne reste

un instant
plus tard
nulle trace

mais son souvenir
unique
tremble

longtemps
sur la vitre
de ma mémoire

Géraldine Andrée
Tous droits réservés@2018

 

 

Ecrivaine, poétesse, biographe, veilleuse et éveilleuse de Vie !

2 réponses pour “L’élue d’entre toutes”

Laisser un commentaire