Les danseuses

Tu les trouves tôt le matin, après l’éloignement de la marée, déposées ça et là par les vagues sur la vaste marge du sable.

Vois comme elles ondulent, comme elles ondoient. Le souffle du vent allume de nouveaux reflets sur leur corps frémissant.

Tu as toujours aimé les orages

Toi, si calme, si discrète, tu as toujours aimé les orages.

Tu te souviens

Tu te souviens du robinet incrusté dans le mur de pierre du mince filet d’eau qui courait le long du […]

Mon cahier d’adolescente

Je me souviens de ma solitude d’adolescente quand je tenais un cahier de poèmes juste pour moi-même. C’était un cahier grand format, à la couverture rouge et brillante.

Je me promettais d’y recopier mes poèmes proprement et définitivement.

Mais lorsque j’en relisais un le lendemain matin, il était rare qu’un vers ne me déplût pas.

Alors, je recommençais à écrire le poème.